Casabianda

La maison Franceschetti immeuble historique doit être rénovée et occupée au plus tôt
La maison Franceschetti immeuble historique doit être rénovée et occupée au plus tôt

Préambule

 

 

 

Concernant le hameau de Casabianda, le fil conducteur de notre réflexion n’est pas de voir disparaître le domaine ; un dialogue et un partenariat fort doivent s'installer entre le ministère de la justice, les représentants du personnel et la municipalité ; nous ne souhaitons pas faire d’ingérence…

 

Casabianda avec son potentiel (patrimoine bâti et terres agricoles irriguées) et ses particularités (pénitencier, propriété de l'Etat et gestion par le ministère de la justice) mérite que l'on s'y intéresse autrement qu'en favorisant les intérêts privés (cession de terres, projets immobiliers, ...).

 

1 - Le bâti

Bon nombre de familles d'Aléria ont grandi à Casabianda, et en gardent un souvenir ému.

La colline représente un emplacement de choix pour offrir des logements de qualité.

 

 

Comment permettre la rénovation et l'entretien des logements existants ? Une extension du parc locatif est-elle envisageable ? Une collaboration avec des partenaires institutionnels est-elle possible ?

 

Autant de questions à se poser afin de finaliser un projet.

 

Ces logements pourront-être proposés à des fonctionnaires ou à d'autres familles averties de la particularité du lieu.

 

La maison Franceschetti a particulièrement attiré notre attention, elle a été proposée à la municipalité pour 1 € symbolique, mais ne semble pas intéresser l’équipe municipale actuelle. Le projet  n’a jamais dépassé le stade de la simple délibération ! 

 

Nous souhaitons saisir cette l'opportunité afin que cette batisse historique soit rénovée et occupée au plus tôt. 

 

2 - L'agriculture

Casabianda est la plus grande ferme de Corse. Elle représente un atout pour notre micro-région.

Des partenariats existent (biscuits et huiles essentielles), et d'autres sont à créer afin de valoriser les productions (lait, huile d'olive, porcs, veaux, etc.).

 

Une collaboration serait possible avec les acteurs locaux afin de transformer, valoriser, distribuer et vendre. Un boucher, un fromager ne pourraient-ils pas s'approvisionner au domaine ?  

 

Notre objectif n'est pas de nous substituer à ce qui existe, mais de développer des filières permettant de profiter des synergies existantes.

 

 

3 - "Le village de vacances"

C’est une propriété communale. La municipalité a pour projet un parcours de golf (délibération du 17 mai 2013). Nous ne croyons pas à un grand programme immobilier et en aucun cas nous n’accepterons l'aliénation de ce territoire.

 

Le tourisme social est une destination possible. Elle pourrait offrir un lieu de vacances 7 mois sur 12 avec des constructions respectueuses de l'environnement et du littoral (en bois Corse à Haute Qualité Energétique par exemple).

 

 

4 - La nature, la chasse

Le domaine peut être partagé en deux zones:

 

 

1. De la Rn 198 à la mer (Stagno del sale - marais de Ziglione): réserve de chasse et zone d'hivernage pour les oiseaux migrateurs. Cette destination est conforme au projet d'observatoire des oiseaux proposé par le conservatoire du littoral.

2. De la Rn 198 au Tagnone : une chasse organisée, avec des postes de tir, des parcours de chasse. Il existe une clientèle hivernale intéressée par ce produit touristique et des guides de chasse issus de la commune pourraient y trouver un emploi.

 

 

 

 

 

Enfin, nous ne saurions clore ce chapitre de Casabianda sans proposer nommer officiellement « l'Avenue Boitel » ;  du nom du Directeur qui avait fait planter la grande allée de platanes entre la Rn 198 et les résidences. Réparer cet oubli est pour nous un clin d’œil à ce paysagiste amoureux des arbres et de la beauté du lieu.

Casabianda en images